Chasse aux phoques : quotas trop élevés au Canada

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Chasse aux phoques : quotas trop élevés au Canada

Un bébé phoque du Groenland sur la banquise, Golfe du Saint-Laurent, Charlottetown, Canada, 2008 © JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

400 000 : c’est le total autorisé des captures (TAC) de phoques fixé par le ministère Pêches et Océans Canadien (MPO) pour la saison de chasse 2012, et dénoncé par l’IFAW ce 22 mars dernier : « En fixant le TAC à 400 000 phoques du Groenland, le MPO rejette l’avis scientifique de son propre département de recherche et réduit à néant tout espoir de gestion raisonnable. Les chasseurs savent bien que la faible demande ne justifie pas la mort d’un tel nombre de phoques », déclare Sheryl Fink, directrice du programme phoques du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW).

En effet, selon une récente étude des scientifiques du ministère, la population des phoques est en diminution et leur reproduction en déclin. À cela s’ajoute le mauvais état des glaces et la chasse non réglementée du Groenland. Le dernier rapport du MPO explique que « pour respecter le plan de gestion, le nombre de captures devrait s’élever au maximum à 300 000 animaux ».

Media Query: