L’Europe veut renforcer ses lois contre le démantèlement illégal des navires

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

L’Europe veut renforcer ses lois contre le démantèlement illégal des navires

Le porte-avion Clémenceau dont le démantelement en Asie avait été empeché par la Cour Suprême d’Inde © AFP PHOTO MARCEL MOCHET

La Commission européenne a proposé le 23 mars de nouvelles mesures pour faire face au démantèlement des bateaux qui s’opère en dehors d’Europe. En effet, officiellement il est interdit d’exporter un bateau battant pavillon européen pour le démanteler. Dee nombreux propriétaires les revendent donc pour changer leur pavillon et ainsi les faire démanteler à moindre coût hors de l’Union européenne. « Les nouvelles règles feront que les propriétaires de navires européens seront responsables de s’assurer que leurs navires soient démantelés de façon sure et respectueuses de l’environnement dans les 6 mois qui suivent la vente ou le changement de pavillon. La Commission pourra leur infliger une amende », écrit l’European Voice le 23 mars. Cette réglementation pourrait entrer en vigueur dès 2014. L’Europe certifiera aussi des installations de démantèlement. Aujourd’hui près de 80% des navires sont démantelés au Bangladesh, en Inde ou au Pakistan, par des travailleurs pauvres exposés aux matériaux toxiques

Media Query: