La fracturation hydraulique libère des gaz toxiques dans l’atmosphère

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

fracturation hydraulique, pollution de l'air, benzène

Extraction de gaz naturel aux Etats-Unis ©SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La fracturation hydraulique – technique utilisée pour extraire les gaz de schiste – serait responsable d’une libération de gaz toxiques jusqu’à 800 mètres autour forage. Parmi les gaz recensés par les chercheurs de la Colorado School of Public Health, le benzène est l’un des plus toxiques. Ce gaz est référencé comme cancérigène et provoque irritations des yeux et de la gorge, des maux de têtes et des difficultés respiratoires. Cette étude met en évidence la nécessité d’une surveillance accrue autour de l’extraction des gaz de schiste. « Nos données montrent qu’il est important d’inclure la pollution de l’air dans les dialogues autour de l’extraction des gaz naturels qui se concentrent principalement sur la pollution des eaux liée à la fracturation » réclame, dans The Telegraph, Lisa McKenzie, en charge de cette étude.

Media Query: