Le smog asiatique responsable d’une partie de la pollution de l’air aux États-Unis

Publié le : Last updated:

smog, china

Smog dans une rue de Linfen, dans la province chinoise du Shanxi©PETER PARKS / AFP

D’après une étude publiée dans le Journal of Geophysical Research, les émissions d’ozone en Asie affectent le territoire américain. Une équipe de chercheurs a réalisé une analyse haute résolution de l’ozone via des données satellitaires et des modélisations chimiques. « Nous montrons que les émissions asiatiques contribuent directement à la pollution aux États-Unis » déclare Meiyun Lin, chimiste atmosphérique de l’Université de Princeton. En effet, 20 % de la pollution à basse altitude relevée en territoire américain est imputable à la dérive des émissions en provenance de l’Asie. Alors que les émissions d’ozone diminuent en Europe et aux États-Unis, elles sont en forte augmentation en Asie. La revue Nature note que plus d’études d’impacts seraient nécessaire pour quantifier la pollution et permettre la mise en place de standards internationaux.

Media Query: