Vidéoprotection pour les cyclistes britanniques

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Vidéoprotection pour les cyclistes britanniques

Un cycliste à Hong Kong en Chine © AFP PHOTO / AARON TAM

Des cyclistes urbains britanniques équipent leur casque d’une caméra afin d’enregistrer leur trajet et ainsi disposer de preuves s’ils font face à de la délinquance routière. Ces caméras s’installent sur les casques des cyclistes pour lutter contre les incivilités routières au Royaume-Uni et les films peuvent servir de preuve en cas de litige avec un automobiliste. C’est ce que rapporte le blog vélo du Guardian le 22 février. Ainsi, grâce à une vidéo enregistrée à l’aide de la caméra fixée sur son casque, un cycliste londonien, Martin Porter, a pu prouver aux policiers avoir été menacé de mort par Scott Lomas un automobiliste qui le harcelait. Ce dernier a été reconnu coupable lors d’une audience. « Si je n’avais pas eu ma caméra sur mon casque pour filmer la scène, la police n’aurait jamais appréhendé Scott Lomas. Il est difficile de faire en sorte que la police prenne au sérieux ce sujet », affirme Martin Porter, par ailleurs avocat de profession. Ce dispositif de caméra sur le casque se montre utile, mais il comporte une limite puisque pour les cyclistes la plupart des dangers viennent de derrière. Or, ces caméras enregistrent l’avant, ce qui, dans certains cas, empêche l’identification des délinquants. Selon une étude australienne de bandes vidéo de cyclistes, 87% des accidents ou des situations proches de la collision entre un vélo et une auto proviennent d’un manque d’attention des conducteurs.

Media Query: