La soupe d’ailerons de requins est un vrai concentré… de neurotoxines !

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

requin, soupe d'aileron, BMAA, toxine, Alzheimer

Etal d’ailerons de requins dans un magasin de Hong-Kong. ©LAURENT FIEVET / AFP

Les ailerons de requins contiennent de fortes concentrations de BMAA, toxine à l’origine de graves maladies neurologiques. Les BMAA sont des neurotoxines qui entrainent des maladies dégénératives comme la maladie d’Alzheimer. « Les concentrations de BMAA dans les échantillons sont préoccupants, pas seulement dans les soupes d’ailerons de requins, mais aussi dans les compléments alimentaires ou d’autres préparations ingérées par les humains » ajoute Deborah Mash, professeur à l’université de Miami, dans Science Daily. Les estimations suggèrent que 70 millions de requins ont été sacrifiés pour faire de la soupe d’aileron aux « vertus médicinales ». La surexploitation des requins les ont placés dans la liste des espèces menacées par la surpêche. Selon Neil Hammerschlag, chercheur au Marine Affairs & Policy, « Non seulement cette étude donne des informations importantes sur l’exposition humaine aux BMAA, mais elle pourrait faire baisser la demande de soupe d’ailerons et la consommation de requins, ce qui bénéficiera à la conservation des océans ».

Media Query: