La pollution de l’air augmente autour des mines de sables bitumineux canadiennes

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

sables bitumineux, canada, mines, pollution de l'air, dioxyde d'azote

Enfouissement de résidus pétroliers issus de l’exploitation des sables bitumineux, Fort McMurray, Alberta, Canada (57°01’ N – 111°38’ O).© Yann Arthus Bertrand

Les quantités de dioxyde d’azote dans l’air autour des mines d’extraction de sables bitumineux de l’Alberta (Canada) ont augmenté de 10% par an entre 2005 et 2010. Des mesures satellitaires réalisées sur une surface de 50 km autour des mines ont révélées des quantités équivalentes à celles présentes autour des centrales thermiques. Le dioxyde d’azote est un gaz suffocant à l’origine de la formation des pluies acides. Pour la première fois, cette étude intègre l’ensemble du processus industriel en incluant les étapes d’extraction, de transport et de raffinage. Isobel Simpson, chimiste de l’atmosphère à l’université de Californie, précise à PhysOrg « qu’il y a très peu d’études indépendantes sur les sables bitumineux » et que « l’extension de l’industrie des sales bitumineux va nécessiter le renforcement de la surveillance ».

Media Query: