Marée noire dans une rivière du Venezuela

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

rivière, venezuela, pirogue, amérique du sud, amazonie

Une pirogue sur une rivière à proximité de la ville de Maturin © EDWARD YANEZ / AFP

Au Venezuela, la rupture d’un oléoduc dans l’est du pays a entraîné une marée noire dans la rivière Guarapiche, qui alimente notamment en eau potable la ville de Maturin, environ 300 000 habitants. Près de 60 000 barils, soit plus de 9,5 millions de litres de pétrole auraient ainsi été déversés, rapporte l’agence Reuters mais des incertitudes subsistent encore sur le chiffre exact. D’après la société Petroles de Venezuela SA (PDVSA), à qui appartient l’oléoduc en cause, la quasi totalité du pétrole aurait été récupérée grâce à l’intervention de 1 500 personnes. Alors qu’une centrale d’épuration a été arrêtée, le ministre de l’environnement Alesandro Hitcher espère que « tous les habitants de Maturin auront de nouveau accès à l’eau potable d’ici une dizaine de jours. » Du côté des opposants, on souligne que le pétrole devrait prochainement atteindre le golfe de Paria et ses mangroves et on rappelle que cet accident résulte d’une accumulation de négligences de la part de PDVSA et d’un manque d’entretien des installations, précise le Latin American Herald Tribune.

Media Query: