Jus de palmier mortel au Bangladesh

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

dacca, bangladesh, vendeur, rue, fruit

Un vendeur de jus de fruits à Dacca © FARJANA K. GODHULY / AFP

Dans le nord du Bangladesh, 30 personnes sont mortes depuis le début de l’année après avoir consommé du jus de palmier contaminé par un virus propagé par des chauves-souris frugivores. Identifié pour la première fois chez des éleveurs de porcs en Malaisie en 1999, le virus Nipah est apparu au Bangladesh en 2001, rapporte l’IRIN. Transmissible de l’animal à l’homme mais aussi par contagion interhumaine directe, il entraîne chez les personnes atteintes de la fièvre ou des douleurs musculaires pour les symptômes les plus légers et des difficultés respiratoires, une pneumonie et ou une encéphalite pour les plus graves. D’après les experts du Centre international de recherche contre les maladies diarrhéiques, les chauves-souris frugivores représentent le principal foyer du virus, les individus infectés contaminant les fruits des palmiers par l’urine ou la salive. Or, au Bangladesh, le jus de palmier est une boisson très populaire dans les zones rurales. « Il n’y a qu’en arrêtant de boire du jus de palmier que la propagation du virus peut être arrêtée, mais les gens ignorent nos avertissements. », déplore Ruhal Haque, le ministre de la Santé.

Media Query: