Google Earth : un nouvel outil contre la fraude dans l’aquaculture

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Google Earth, satellites, aquaculture

Cages d’aquaculture le long de la côte grecque © Google Earth

L’utilisation de Google Earth permet de quantifier et de mesurer les installations aquacoles à partir des images satellitaires. Une équipe canadienne du Fisheries Centre de Vancouver a ainsi passé au peigne fin les côtes méditerranéennes afin de comparer les installations recensées par Google Earth et les données officielles collectées par la FAO (Food and Agriculture Organization). Sur l’année 2006, cette étude a repéré 20976 cages à moins de 10 kilomètres des côtes, dont 248 cages à thon d’un diamètre supérieur à 40 mètres chacune. La majorité des installations se situent le long des côtes grecques (49%) et turques (31%). Les chiffres obtenus sont très proches de ceux compilés par la FAO. Cette étude, publiée dans PlosOne, montre donc que les déclarations faites à la FAO par les différents pays bordant la méditerranée sont relativement fiables. Elle montre aussi que Google Earth pourrait être utilisé pour lutter contre des fraudes possibles et en particulier des installations aquacoles non déclarées.

Media Query: