Le Panama, premier pays à bénéficier du fonds de lutte contre la biopiraterie du protocole de Nagoya

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

panama protocole de nagoya

Le Pantanal au Brésil © AFP PHOTO/Yasuyoshi CHIBA

Pour mieux connaître et exploiter ses ressources naturelles, le Panama va bénéficier d’un financement issu du protocole de Nagoya pour la biodiversité. « Panama va recevoir un million de dollars du fonds de mise en œuvre du protocole afin de conduire une étude de 3 ans sur la biodiversité des îles Coiba, l’une des plus importantes réserves naturelles marines du pays, situés dans le Golf de Chiriqui. Les chercheurs prélèveront des échantillons qui seront analysés pour découvrir des molécules pour créer de nouveaux médicaments ou insecticides naturels pour lutter contre les maladies tropicales et le cancer », écrit le site Sci-Dev le 1er février. Le protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation relatif à la convention sur la diversité biologique a été signé en octobre 2010 par 193 pays. Le Panama partagera donc les droits sur les découvertes avec ses partenaires.

Media Query: