Everglades : les mammifères décimés par le python birman

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

python, everglades, invasion, extinction, prolifération, mammifères invasives

©GABRIEL BOUYS / AFP

Des chercheurs américains accusent le python birman d’être à l’origine de la quasi-disparition de mammifères dans certaines parties du parc national des Everglades. La présence du python entrainerait la disparition de 99% des opossums et des raton-laveurs, de 91% des daims à queues blanches et de 87,5% des lynx. De plus, des espèces aussi communes dans le parc national que le lapin et le renard n’ont plus été observées lors de l’étude publiée dans PNAS. Depuis son établissement dans les Everglades en 2000, le nombre de pythons de Birmanie ne cesse de croitre. « Comme dans n’importe quelle population de serpents, vous ne pouvez observer qu’une petite fraction du nombre réel d’individus » ajoute Michael Dorcas, du Davidson college de Caroline du nord. La question de l’expansion future du python birman est maintenant posée à Michael Dorcas : « il n’est pas déraisonnable de dire que le déclin de certains mammifères puisse avoir des conséquences plus larges à l’échelle de l’écosystème. Ce qu’il va se passer exactement, nous ne la savons pas. Mais il est possible que cela soit assez profond ».

Media Query: