Les pesticides organochlorés à l’origine d’un déficit en vitamine D

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

pasticides organochlorés,vitamine D,carence

©JOSEPH EID / AFP

Des chercheurs coréens et américains viennent d’établir un lien entre la concentration de pesticides organochlorés dans le sang et les déficits en vitamine D. Ces pesticides, déjà connus pour entrainer diabète et maladies cardiovasculaires, sont des polluants persistants dans l’environnement (POP). L’étude publiée dans Plos One, précise les dangers d’une carence en vitamine D : maladies osseuses, rachitisme chez l’enfant et augmentation des infections. Lors de la convention de Stockholm, adoptée en 2001, 9 pesticides organochlorés ont été interdits. Cependant, selon la FAO, «un grand nombre d’autres pesticides organochlorés, ayant des caractéristiques similaires aux pesticides POP, sont toujours vendus et utilisés».

Media Query: