Les chevaux britanniques touchés de plein fouet par la crise

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

chevaux angleterre pré neige

Des chevaux dans un pré du Nord-Ouest de l’Angleterre © PAUL ELLIS / AFP

Au Royaume-Uni, les abandons et les abattages de chevaux sont en forte hausse, les propriétaires n’ayant plus les moyens de s’en occuper. L’association Redwings, qui recueille les chevaux abandonnés et qui dispose d’une capacité d’accueil de 1200 places, en a ainsi recueilli 450 l’année dernière, contre 160 en 2009 et a reçu plus de 7000 appels téléphoniques faisant état de chevaux laissés à l’abandon, rapporte The Independent. D’après The Blue Cross, une association de protection des animaux, le coût moyen d’entretien d’un cheval est passé de 3600 £ (environ 4300 €) à 6000 £ (7200 €) par an en cinq ans et avec la crise économique, les propriétaires n’ont pas d’autres choix que d’abandonner leurs bêtes ou de les vendre à des abattoirs. En 2010, plus de 8000 chevaux sont ainsi allés à l’abattoir, soit une augmentation de près de 50 % par rapport aux années précédentes, selon les chiffres du gouvernement. Mais il y a pire, de plus en plus de chevaux sont maltraités voire dans certains cas mutilés par des propriétaires qui les considèrent comme des biens sans valeurs. « Le problème, explique Lee Hacket,, de la British Horse Society, c’est que les gens ont longtemps pensé qu’avoir des poulinières pouvait être un moyen facile de se faire de l’argent. C’est devenu un véritable business. Mais la réalité est toute autre. […] Dans certains marchés, les chevaux s’échangent pour 5 £ (6 €). »

Media Query: