Vivre ensemble : Les objectifs du millénaire pour le développement

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Un enfant rapporte de l’eau dans le camp de réfugiés de Kibati en République démocratique du Congo. Des millions de femmes et d’enfants n’ont pas accès à l’eau potable. Chaque jour, ils parcourent en moyenne 6 km pour rapporter 20 litres d’eau.

A l’aube du troisième millénaire, les Nations Unies ont adopté des objectifs ambitieux, appelés objectifs du millénaire pour le développement. Ils sont au nombre de 8 et devaient être atteints en 2015. Ce sont : réduire l’extrême pauvreté et la faim ; assurer l’éducation primaire pour tous ; promouvoir l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes ; réduire la mortalité infantile ; améliorer la santé maternelle ; combattre le VIH/SIDA, le paludisme et les autres maladies ; assurer un environnement durable ; construire un partenariat mondial pour le développement.

Chacun de ces huit objectifs contient des buts chiffrés. Par exemple : réduire de moitié la part des individus vivant avec moins d’un dollar par jour et réduire de moitié la part des individus souffrant de la faim entre 1990 et 2015.

Alors que nous approchons du terme des engagements, les premiers bilans sont contrastés. En Asie, la pauvreté et la faim ont considérablement diminué mais la situation empire en Afrique. La croissance économique en Chine et en Inde – qui atteint près de 10 % par an – tandis que la situation est très difficile en Afrique, explique une grande partie de cette différence. Mais lutter contre la pauvreté et contre l’illettrisme est aussi plus compliqué lorsque la population augmente que lorsqu’elle est stable. Or, l’Asie a réussi ces dernières années à maîtriser sa croissance démographique. En revanche, la population de l’Afrique augmente rapidement.

Pourtant, l’accès au planning familial et le contrôle des naissances n’ont pas été inclus dans les objectifs du millénaire. C’est d’autant plus regrettable que le contrôle par les femmes de leur vie sexuelle et reproductive est un facteur déterminant pour quatre des huit objectifs (promouvoir l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes ; réduire la mortalité infantile ; améliorer la santé maternelle ; combattre le VIH/SIDA). D’après les organisations féministes, ce manque s’explique par l’opposition des États dits conservateurs.

Extrait du livre « Vivre ensemble 7 milliards d’humains » rédigé par la rédaction de GoodPlanet et disponible aux éditions de la Martinière. Soutenez-nous en achetant cet ouvrage.

Media Query: