Passe-droit environnemental pour les gardes-frontières américains

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Passe-droit environnemental pour les gardes-frontières américains

Patrouille à la frontière entre l’Arizona et le Mexique © John Moore/Getty Images/AFP

Une proposition de loi présentée au Congrès américain vise à exempter la police des frontières des obligations légales relatives à la protection de l’environnement. « Cette proposition autoriserait la police des frontières à contourner de nombreuses lois environnementales dont la loi sur l’eau (Clean Water Act) et la loi sur les espèces menacées (Endanged Species Act) alors que les zones avec le plus de nature sauvage à protéger se trouvent justement sur une bande de 100 km qui court le long des frontières avec le Mexique et le Canada » , rapporte le New York Times du 13 novembre. Soutenue pour le moment par 32 parlementaires (en majorité républicain), le texte de loi permettrait, entre autre, aux gardes frontières (aussi connus sous le nom d’United States Border Patrol) d’ouvrir de nouvelles routes, de circuler en véhicules motorisés et d’établir des bases dans les parcs nationaux frontaliers.

Media Query: