Des dérivés du pétrole dans nos aliments

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

supermarché courses commissions grigny rhône lyon

Des personnes font leurs achats, le 09 mars 2009, dans un supermarché à Grigny, près de Lyon. © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

D’après des tests effectués par l’UFC-Que Choisir, les substances chimiques présentes dans les encres et emballages en carton de certains produits alimentaires vendus en France se retrouvent dans les aliments. Ainsi, « sur les 20 produits testés, 14 contiennent, à des niveaux préoccupants, des huiles minérales provenant des encres des emballages en carton. » Sur son site, l’association précise que deux de ces produits (le couscous graine Tipiak et la chapelure Leader Price) « contiennent respectivement 50 fois et 10 fois la dose [d’huile minérale saturée] maximale recommandée » par l’Organisation mondiale de la santé et par l’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation.

Les huiles minérales saturées sont des dérivés du pétrole. Pour l’instant, aucune étude sur leurs effets sur la santé humaine n’a été effectuée et il n’existe aucune réglementation à leur sujet. L’UFC-Que Choisir exige donc « la mise en place sans délai d’une réglementation pour protéger la santé des consommateurs » et demande aux professionnels d’utiliser, « comme le recommande l’association des fabricants d’emballages en carton », des encres végétales ou à faible migration.

Media Query: