Arsenic et vielles bouteilles

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Arsenic et vielles bouteilles

Deux enfants marchent sur un pipeline au dessus d’un cours d’eau à Dhaka. Au Banglasdeh entre 34 et 77 millions de personens sont exposées à la pollution de l’eau par l’arsenic © AFP PHOTO/MUNIR UZ ZAMAN

Des chimistes américains proposent d’utiliser des bouteilles en plastiques usagées pour rendre potable l’eau polluée par l’arsenic. Leur idée est simple : les enduire de cystine, un acide aminé qui capte l’arsenic. Des tests en laboratoire ont permis de faire passer une eau contenant 20 particules d’arsenic par milliard (soit le double de la norme américaine en matière de pollution) à 0,2 particules par milliard, rapporte le site Science Daily le 31 août. « Résoudre le problème de la pollution de l’eau potable par l’arsenic dans les pays en développement nécessite des technologies simples qui utilisent les ressources disponibles sur place », explique Tsanangurayi Tongesayi, professeur en chimie de l’environnement à l’université de Monmouth qui a conduit ces recherches. « Notre méthode utilise des bouteilles plastiques qu’on enduit de cystine, un acide aminé qu’on trouve dans la nourriture et les compléments alimentaires, avant de les plonger dans l’eau contaminée. Cela fonctionne comme un aimant. La cystine fixe l’arsenic. Retirer le plastique et vous obtenez une eau potable. » Les scientifiques, qui présentaient ces résultats lors du congrès de la société américaine de chimie à Denver, cherchent des financements pour développer sur le terrain cette technologie. La pollution des eaux par l’arsenic menace la santé d’une centaine de millions de personnes dans le monde, en particulier au Bangladesh.

Media Query: