Finis les vélos, bientôt le règne de l’auto en Chine

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Finis les vélos, bientôt le règne de l’auto en Chine

Un enfant chinois regarde le trafic routier à Pékin © AFP PHOTO/TEH ENG KOON

Avec 13,8 millions de voitures vendues, la Chine vient de ravir aux Etats-Unis le titre de plus grand marché automobile au monde. « Mais, les espoirs que le pays devienne un pionnier dans la transition vers des véhicules plus propres semblent déçus puisque, malgré un plan gouvernemental ambitieux, les Chinois montrent peu d’intérêt pour les véhicules électriques ou hybrides », affirme le Guardian le 24 août. Ce qui s’explique en partie par les difficultés des constructeurs automobiles chinois à développer la technologie. Alors qu’en 2009, seuls 200 Toyota Prius, le modèle hybride le plus vendu au monde, étaient achetées en Chine, ce chiffre est tombé à 1 en 2010 (et ce modèle a probablement été acquis par un concurrent pour l’étudier). Dans le même temps plus de 800 000 4X4 ont trouvé preneurs. Un tel développement de l’automobile s’accompagne d’une augmentation des nuisances, comme la pollution de l’air ou les embouteillages.

Le gouvernement chinois espère mettre plus d’un million de véhicules électriques sur les routes d’ici à 2015 en les subventionnant, mais les analystes estiment que cet objectif ne sera pas atteint. Si la tendance actuelle de croissance du marché automobile se poursuit, la Chine comptera à elle seule en 2030 plus de voitures que ce que le monde avait en l’an 2000.

Media Query: