Shell devant la justice pour deux marées noires dans le delta du Niger

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Shell devant la justice pour deux marées noires dans le delta du Niger

Du pétrole dans la région marécageuse de Bodo © AFP PHOTO / PIUS UTOMI EKPEI

L’entreprise pétrolière Shell a reconnu sa responsabilité dans deux marées noires qui ont eu lieu en 2008 dans le delta du Niger. Jusqu’à présent la firme affirmait que moins de 40 000 gallons (soit environ 160 000 litres) s’étaient répandus sur une vingtaine de kilomètres carré de criques et de graus. Pourtant, selon des documents vidéos analysés par des experts, la rupture du pipeline aurait déversé plus de 10 millions de gallon soit autant que la marée noire de l’Exxon Valdez. « Des documents consultés par le Guardian montrent qu’à la suite d’une action en justice collective intentée à Londres depuis 4 mois la compagnie a reconnu sa responsabilité pour la double rupture du pipeline transnigérian à Bodo-Bonny par lequel 120 000 barils transitent quotidiennement », écrit le quotidien britannique le 3 août. L’entreprise pourrait payer des millions de dollars aux 69 000 membres de la communauté de Bodo dans l’Ogoniland puisque le pétrole a détruit une zone dans laquelle ils puisaient une partie de leur alimentation. Ceux-ci sont défendus par le cabinet d’avocats qui a défendu les Ivoiriens contre Trafigura dans l’affaire du Proboi Koala. Le nettoyage du site, qui n’a pas encore débuté, coûterait 100 millions de dollars sur 20 ans.

Media Query: