Révision à la baisse des émissions de gaz à effet de serre des barrages

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Révision à la baisse des émissions de gaz à effet de serre des barrages

Barrage Hoover aux Etats-Unis © Ethan Miller/Getty Images/AFP

Les émissions de dioxyde de carbone et de méthane provenant des réservoirs des barrages seraient 6 fois moins importantes que prévu, selon une étude parue dans la revue Nature Geoscience. Les auteurs de cette étude ont calculé que la décomposition de la matière organique dans les lacs de retenue des barrages génère chaque année 48 millions de tonnes de carbone alors que de précédentes recherches les avait évalués à 321 millions de tonnes, rapporte le site Science Daily le 1er août. « Notre analyse montre que les réservoirs hydroélectriques ne sont pas des contributeurs majeurs au problème des gaz à effet de serre. Leur impact dépend de l’âge du réservoir, de leur taille et de leur emplacement », expliquent les chercheurs. Les émissions de gaz à effet de serre dépendent en effet de la latitude à laquelle le barrage se trouvent ainsi que de la quantité de biomasse présente. Nathan Barros de l’université de Juiz de Flora, qui a conduit l’étude, précise : « le bilan est que, par unité d’énergie produite, l’énergie hydroélectrique génère beaucoup moins de dioxyde de carbone et de méthane que ce que nous pensions, mais l’impact varie selon le terrain. Les réservoirs en zone tropicale, comme l’Amazonie, émettent plus ».

Media Query: