Chine : Des bergers mongols arrêtés pour avoir protesté contre des mines

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

La police chinoise attaque des étudiants mongoles qui protestent contre les dangers environnementaux d'une mine

La police chinoise attaque des étudiants mongoles qui protestent contre les dangers environnementaux d’une mine © CHINA OUT AFP PHOTO/HO

La police chinoise a arrêté un groupe de personnes d’éthnie mongole qui protestaient contre la pollution issue d’une mine de fer, relate Ecoticias. La manifestation a eu lieu en Mongolie intérieure, a rapporté le Centre d’information des droits de l’Homme du sud de Mongolie. Selon cette organisation, une mine de fer a été créée dans une zone de pâturage à 400 Km au Nord-Est de Pékin, provocant des protestations.

Un groupe de bergers avait envoyé des pétitions au gouvernement pour signaler les dangers environnementaux et n’avait pas obtenu de réponse. Le 25 juin dernier, un groupe de policiers a attaqué et arrêté les manifestants qui bloquaient la pompe à eau de l’installation minière.

L’ethnie mongole représente 20% des 24 millions d’habitants de Mongolie intérieure. Elle se plaint des mines et de la désertification et du fait que le gouvernement l’ait obligée à se sédentariser.

Media Query: