Victoire des habitants d’Helgoland dans la préservation de leur environnement

Publié le : Last updated:

Victoire des habitants d’Helgoland dans la préservation de leur environnement

Une vue de l’archipel d’Helgoland et une vue de l’archipel tel qu’envisagé avec le projet d’extension reliant les deux îles © AFP/Ho

Les habitants de l’archipel allemand d’Helgoland au nord du pays viennent de refuser par référendum un projet de pont de 100 millions d’euros visant à réunir les deux îles et à y relancer le tourisme. Le projet était parfois surnommé le « Dubai de la mer du Nord ». Séparées par un bras de mer depuis 1720 par un bras de mer, les deux îles d’Heligoland devaient être relié par un banc de terre artificiel de 850 mètres de long pour 300 de large.Ce projet divisait les habitants de l’île dont la population décline. Le maire voyait dans l’extension des îles une opportunité économique, tandis que « les associations écologiques critiquaient ces plans. Elles alertent sur les menaces constituées par la construction de cette bande de terre sur l’écosystème marin et sur les effets de l’augmentation du tourisme sur la population de phoques gris de l’archipel », écrit le Spiegel Online du 27 juin. Près de 55% des résidents de l’archipel ont voté contre ce projet.

Media Query: