Les aborigènes de la péninsule de Cove bientôt indemnisés par Rio Tinto

Publié le : Last updated:

alcan mine gove péninsule fer bauxite

Entrée d’une mine de bauxite sur la péninsule de Gove © AFP PHOTO/Torsten BLACKWOOD

Rio Tinto, l’un des géants de l’industrie minière, a décidé d’indemniser la tribu des Yolngu à hauteur de 700 millions de dollars australiens (490 millions d’euros) afin de pouvoir continuer à exploiter leurs terres. Le contenu de l’accord n’a pas été révélé, mais d’après The Australian, il prévoit que la compagnie versera, en fonction des cours de la bauxite, entre 15 et 18 millions de dollars par an aux Yolngu. Pour Warren Mundine, directeur de NTS Corp, une société qui assiste les aborigènes en Australie, cet accord est avant tout « une grande victoire qui met fin à une injustice historique. »

Vers la fin des années 1960, les Yolngu s’étaient opposés à l’ouverture d’une mine sur leur territoire mais en 1971, un tribunal australien avait finalement donné raison à Rio Tinto. Cinq ans plus tard, la législation sur les droits territoriaux des Aborigènes, qui prévoit l’indemnisation des tribus concernées, était adoptée. Pendant plus de 40 ans, Rio Tinto a donc exploité les ressources de la péninsule de Gove sur laquelle vivent les Yolngu depuis près de 40 000 ans sans rien leur verser en contrepartie.

Cet accord s’inscrit plus largement dans le cadre du plan d’expansion de Rio Tinto. La compagnie souhaite en effet accroître sa production totale en fer de 50 % d’ici 2015 pour atteindre 333 millions de tonnes produites. D’autres tribus ont donc été contactées pour obtenir l’accès à leurs terres.

Media Query: