Le réchauffement climatique rend sourd les poissons comme celui qui a inspiré Nemo

Publié le : Last updated:

Un poisson-clown dans une anémone en mer Rouge en Egypte

Un poisson-clown dans une anémone en mer Rouge en Egypte © AFP PHOTO / TARIK TINAZAY

Le poisson clown, rendu célèbre par le film d’animation Le monde de Nemo, risque l’extinction car l’acidification des océans agit sur le système auditif des alevins. Ces derniers, devenus sourds, n’entendraient pas arriver les prédateurs comme le barracuda, révèle une étude rapportée par l’Independent. Des scientifiques ont montré que les concentrations élevées de dioxyde de carbone dans l’atmosphère et l’acidité que cela provoque dans l’océan influence la capacité des poissons à incorporer du calcium dans leurs ouies, et diminue leur capacité à détecter les sons.

« Nous avons mis les poissons d’aujourd’hui dans l’environnement de demain, et les effets sont potentiellement dévastateurs », explique Steve Simpson de l’Université de Bristol qui a conduit cette étude.

Les résultats de l’étude estiment que Nemo et ses semblables deviendront sourds à la moitié du siècle, lorsque l’acidité des océans aura atteint un seuil qui interférera avec la capacité des poissons d’intercepter les vibrations de l’eau causées par de potentiels prédateurs dans les environs, grâce à leurs ouies.

L’océan a absorbé, selon des estimations, 142 milliards de tonnes de dioxyde de carbone produits par la combustion des énergies fossiles depuis la révolution industrielle.

Media Query: