Meurtre de deux militants écologistes en Amazonie

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Nouveau meurtre de militants écologistes en Amazonie

Capture d’écran d’une intervention de Joao Claudio Ribeiro da Silva lors d’une conférence de TEDx sur l’amazonie

Le défenseur de la forêt amazonienne Joao Claudio Ribeiro da Silva et sa femme Maria do Espirito Santo ont été tués, dans la nuit de lundi à mardi lors d’une embuscade près de leur domicile dans l’état de Para au Brésil. Des menaces de mort provenant de ranchers ou de bûcherons illégaux pesaient sur eux depuis deux ans. « La nouvelle de cet assassinat survient quelques heures avant que le Parlement brésilien adopte une loi qui assouplit les règles sur la déforestation », rapporte la BBC le 25 mai. Lors d’une conférence en novembre dernier, il exprimait la crainte de se faire tuer, explique The Ecologist qui le cite : « Je peux être ici pour vous parler et, dans un mois, vous apprendrez ma disparition. Je défendrai la forêt à n’importe quel prix. Et c’est pour cela que je risque de finir avec une balle dans la tête… parce que je dénonce ceux qui déforestent et qui font du charbon de bois. Ils pensent que je ne devrais pas exister. Les gens me demandent : “N’as-tu pas peur ?“, et je leur réponds que bien sur j’ai peur, je suis un être humain. Mais ma peur ne m’empêche pas de parler. Tant que j’aurais assez de force pour marcher, je continuerai à dénoncer ceux qui détruisent la forêt ».

Ces 25 dernières années, plus de 1100 opposants à la déforestation ont été tués en Amazonie, parmi eux figurent Chico Mendes en 1988 (en savoir plus sur le sujet) et, en 2005, Soeur Dorothy (voir la bande-annonce du film qui lui est consacré).

Media Query: