Premiers succès dans la préservation des vautours d’Asie

Publié le : Last updated:

Premiers succès dans la préservation des vautours d’Asie

Vautour en Afrique du Sud © AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN

L’interdiction du médicament antidouleur diclofenac dans le traitement vétérinaire des troupeaux en Inde, au Népal et au Pakistan montre ses premiers signes positifs pour les populations de vautours asiatiques menacées d’extinction. En effet, selon une étude scientifique, l’usage de ce médicament, soupçonné de tuer les volatiles, diminue. Sa présence dans les carcasses d’animaux morts dont se nourrissent les vautours a diminué de 40%, ce qui cause moins d’empoissonnements de vautours, rapporte la BBC le 12 mai. Le professeur Rhys Green, de l’université de Cambdridge qui a conduit l’étude se montre plutôt satisfait : « l’interdiction de produire et de commercialiser le diclofenac pour des usages vétérinaires a eu un effet, mais seule la moitié du travail a été accompli. Maintenant, il faut virtuellement éliminer son usage, et pas seulement le réduire, pour permettre aux populations de vautours de se régénérer. »

En savoir plus sur la disparition des vautours liée aux médicaments donnés aux animaux d’élevage en Afrique

Media Query: