Contamination OGM en Uruguay

Publié le : Last updated:

Plant de maïs OGM au Mexique

Plant de maïs OGM au Mexique © AFP PHOTO/Ronaldo Schemidt

Du pollen venant du maïs OGM pourrait avoir fertilisé des plants de maïs non OGM, en Uruguay, pays où la culture du maïs OGM est autorisée depuis 2003. Une étude publiée sur Environmental Biosafety Research précise que 3 plants OGM ont été trouvés dans des champs traditionnels et qu’il s’agit du premier cas de fertilisation entre espèces génétiquement modifiées et non génétiquement modifiées en Amérique du Sud.

Les consignes gouvernementales spécifient pourtant que les deux types de cultures devraient se situer à un minimum de 250 mètres l’une de l’autre pour éviter ces contaminations et assurer leur coexistence. La plus grande quantité de maïs OGM retrouvée a été retrouvé dans un champs qui se situait à 100 mètres du champ de maïs OGM. « Cela indique que les régulations sont insuffisantes et que de toutes manières elle sont mal connues des agriculteurs » explique Pablo Galeano, auteur de l’étude au SciDev. Il ajoute cependant que la fertilisation entre cultures dépend de la topographie, de l’orientation du champ, de la direction du vent, de la température et du type de maïs, et qu’elle est donc difficile à prédire.

Media Query: