Des bactéries résistantes aux antibiotiques dans de la viande aux États-Unis

Publié le : Last updated:

Feedlot à proximité de Bakersfield, Californie, États-Unis

Feedlot à proximité de Bakersfield, Californie, États-Unis (36°19’N – 120°16’O). © Yann Arthus-Bertrand/Altitude

Près de la moitié (47 %) de la viande vendue aux États-Unis contient des staphylocoques dorés dont 52 % sont résistantes à trois types d’antibiotiques. C’est le résultat d’une étude réalisée par le Transnational Geonomics Research Institute sur 136 échantillons de bœuf, poulet, porc et dindes de 80 marques différentes et vendues dans plusieurs villes américaines.

D’après les chercheurs, la présence de ces bactéries s’explique par les importantes quantités d’antibiotiques ajoutées à la nourriture des animaux afin d’améliorer leur croissance et de prévenir les maladies. « Cela montre bien qu’il y a un sérieux problème avec la façon dont nous nourrissons les animaux aux États-Unis », prévient Lance Price, qui a coordonnée cette étude.

Pour les consommateurs, le risque de contamination peut être réduit en faisant cuire la viande et en lavant tous les aliments qui auraient été au contact de la viande crue, rapporte le LA Times. Mais ce qui inquiète plus Lance Price et ses collègues, c’est qu’à force d’utiliser massivement des antibiotiques pour les animaux, il y ait de plus en plus de bactéries résistantes aux antibiotiques chez les humains.

Media Query: