Le Brésil veut obtenir des réparations pour la destruction de l’Amazonie par l’élevage

Publié le : Last updated:

Le Brésil veut obtenir des réparations pour la destruction de l’Amazonie

Un élevage illégal de bétail au Brésil © AFP PHOTO ANTONIO SCORZA

Le procureur général brésilien Anselmo Henrique Cordeiro Lopes rassemble des preuves pour obtenir des réparations de la part d’entreprises responsables de la déforestation en Amazonie. « Les procureurs cherchent à obtenir 625 millions de dollars d’amende et le même montant en compensation pour les dégradations environnementales », écrit l’AFP le 14 avril. Les autorités brésiliennes ont en ligne de mire 14 entreprises accusés d’acheter du bœuf à des fermes établies sur des zones illégalement déforestées ou de recourir au travail forcé. Les autorités brésiliennes négocient actuellement avec les compagnies incriminées pour mettre un terme à ces pratiques. Parmi ces entreprises, JBS Friboi, le premier exportateur mondial de viande de bœuf avait signé en 2009 un accord dans lequel il s’engageait à ne plus s’approvisionner en bœuf issu de la déforestation. La plainte met aussi en cause l’Institut Brésilien de l’Environnement pour ne pas être parvenue à encadrer les entreprises. L’an passé, Lima Araujo Agropecuaria a du payer une amende de 2,9 millions de dollars pour avoir employé 180 personnes comme des esclaves sur deux de ses propriétés.

Media Query: