Moins de chauves-souris, c’est plus de pesticides

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

chauves-souris migrations texas austin Mexican free-tailed bats

Regroupement à Austin au Texas pour admirer près d’1,5 millions de chauves-souris migratrices mexicaines © AFP PHOTO/JEFF HAYNES

Aux Etats-Unis, le syndrome du nez blanc, un virus à l’origine de la mort de plus d’un million de chauves-souris pourrait forcer les agriculteurs à utiliser davantage de pesticides. D’après une étude parue dans la revue Science, les chauves-souris permettraient en effet aux agriculteurs américains d’économiser chaque année 3,7 milliards de dollars de pesticides en se nourrissant des insectes nuisibles à leurs récoltes. « Les fermiers adorent leurs chauves-souris », explique Rachael Freeman Long, de l’Université de Californie. « Elles font vraiment du bon boulot, précise quant à lui Bob Borchard, qui possède 160 hectares de noyers en Californie avec son frère. Elles couvrent environ 80 % de nos besoins en pesticides », rapporte le site Physorg.

Media Query: