Un nouveau procédé pour ne plus recourir au sablage des jeans

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Un nouveau procédé pour ne plus recourir au sablage des jeans

Un membre du collectif Ethique sur l’étiquette s’ensable symboliquement, le 02 mars 2011 à Paris, pour protester contre les dangers que le sablage des jeans engendre sur la santé des travailleurs. Le sablage qui donne au jean un aspect vintage, expose les travailleurs à la silice cristalline alvéolaire qui provoque la silicose chez ceux qui l’inhalent, une maladie pulmonaire incurable invalidante, voire mortelle. En Turquie, 47 décès d’ouvriers de la confection, atteints après seulement 6 mois d’exposition, lui sont directement attribués selon le collectif. © AFP PHOTO MIGUEL MEDINA

Des scientifiques ont mis au point un procédé plus efficace et plus respectueux de l’environnement que le sablage pour donner aux jeans une apparence délavée. Selon un article publié dans la revue Biotechnology Journal par des chercheurs d’Innsbruck en Autriche, une technique d’activation des surfaces plutôt que l’usage de teintures et de lavages ou encore de sable pulvérisé à haute-pression sur le tissu produirait le même effet tout en requérant moins d’agents oxydants. Ce procédé alternatif au sablage réduirait donc l’emploi des substances chimiques responsables de cancers du poumon et nécessiterait moins de lavage du tissu, rapporte le site Science Daily le 12 avril, Thomas Bechtold de l’Institut de recherche sur le textile explique : « l’étape la plus importante dans la teinture de l’indigo pour créer cet aspect délavé et usé est le lavage et le blanchissement. Pour y parvenir, les industriels utilisent des tambours de machines à laver associés à des produits chimiques. » Bien que le procédé de sablage soit connu pour sa toxicité et interdit dans de nombreux pays, il se pratique encore en Chine, au Bangladesh, en Egypte, en Chine, au Brésil, au Mexique et en Turquie d’où proviennent la majorité des jeans vendus en Europe.

Media Query: