Vers la fin des subventions de la Banque mondiale aux centrales à charbon

Publié le : Last updated:

Jaenschwalde centrale charbon fleur pollution

La centrale à charbon de Jaenschwalde, en Allemagne © AFP PHOTO DDP/MICHAEL URBAN GERMANY OUT

La Banque mondiale a déclaré que seuls les pays les plus pauvres pourraient désormais bénéficier de prêts pour financer des projets de centrales à charbon, et à condition qu’il n’y ait pas d’autres alternatives possibles. Après avoir été vivement critiquée en 2010 pour avoir notamment décidé de financer l’une des plus grosse centrale à charbon au monde en Afrique du Sud, la Banque mondiale adopte donc une nouvelle approche en matière d’énergie en soulignant « l’incroyable potentiel des énergies renouvelables », rapporte le Guardian. Cette nouvelle ne satisfait cependant pas les écologistes pour qui la banque essaye de verdir ses activités. « Alors qu’elle propose une interdiction sur le charbon dans les pays à revenu intermédiaire, elle va continuer à investir dans les énergies fossiles dans les pays les plus pauvres, les condamnant ainsi à un futur hautement carboné », estime Alison Doig, conseiller climat au sein de l’ONG Christian Aid.

Media Query: