Scandale autour des porte-clefs vivants en Chine

Publié le : Last updated:

porte clef animaux chine

Un marché aux animaux en Chine © AFP PHOTO/Richard A. BROOKS

Des sachets scellés avec une tortue vivante à l’intérieur ou des poissons sont vendus en guise de porte-clef en Chine. Les défenseurs des animaux protestent contre ces portes-clefs bien qu’il n’existe aucune loi interdissant leur vente, rapporte le site Global Time du 16 mars. Les vendeurs affirment que les poches contiennent des nutriments qui permettent aux poissons et aux tortues de survivre, ce que contestent les vétérinaires qui expliquent que l’absence d’air empêche les animaux de vivre longtemps. « Mettre un animal vivant dans un espace scellé et confiné pour de l’argent s’avère immoral et constitue une atteinte aux droits des animaux. Mais la Chine dispose uniquement d’une loi de protection des animaux sauvages. Même si nous n’attendons pas de une législation sur la protection des animaux, nous avons un besoin urgent d’une loi qui empêche les abus sur les animaux, explique Qin Xiaona, directrice de l’ONG Capital Animal Welfare Association, qui appelle au boycott de ces portes-clefs. Si personnes n’en achète, alors le marché mourra. »

Media Query: