Les lions d’Afrique menacés par les chasseurs américains

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

lion chasse trophée américains

Un lion en Afrique du Sud © AFP PHOTO/GIANLUIGI GUERCIA

Entre 1999 et 2008, un peu moins des deux tiers des 5663 lions chassés pour le sport en Afrique ont vu leur carcasse envoyée aux Etats-Unis. Les Américains seraient ainsi les plus grands acheteurs de lions et de parties de leur corps (griffes, os, crâne…) comme trophées de chasse, rapporte le Guardian du 1er mars. C’est ce qui ressort d’un rapport d’une coalition d’ONG écologistes américaines qui plaide pour l’interdiction de la chasse aux lions en Afrique. En un siècle, la population de lions sauvages sur le continent est passée de 200 000 à 40 000, voire 23 000 selon certaines estimations. La chasse s’ajoute aux dangers liés à la cohabitation entre les hommes et les fauves, mais, avec la baisse de la population de lions, son impact devient importante. Toutefois, tous ne militent pas pour son interdiction : « Si vous enlevez la chasse, alors le vrai risque est que vous contraigniez les gouvernements africains à générer des revenus sur ces terres, or il est évident que l’élevage et l’agriculture détruisent l’habitat naturel des lions », justifie Luke Hunter, le vice-président de l’association de défense des grands félins Panthera.

Media Query: