Les évènements en Egypte ont endommagé les ressources en biodiversité du pays

Publié le : Last updated:

egypte destruction collection de graines

Le désert égyptien © AFP PHOTO/HO/SCA

Les troubles politiques qui ont secoué l’Egypte ces dernières semaines se sont accompagnés de pillage et de destructions dans des centres d’études de la biodiversité désertique. Le centre d’étude du désert du Caire et la banque égyptienne de gènes du désert dans le nord du Sinaï ont été attaqués au cours du mois de janvier : du matériel a été dérobé, des collections de graines rares endommagées et des données ont été perdues. Le système de refroidissement de la banque de gènes a été endommagé, ce qui a conduit à la perte irréversible de certaines ressources génétiques. « La banque égyptienne de ressources génétiques provenant du désert recense plus de 750 espèces de plantes sauvages provenant de milieux désertiques, certaines sont uniques. Il n’existe même pas de copie de cette collection à la banque nationale de gènes de Gizeh qui a été épargnée par les pillages. Nous pourrons récupérer une partie de ces ressources génétiques qui ont été dupliquées à la banque de graines de Kew au Royaume-Uni », déclare Ismail Abdel Galil, fondateur de la banque égyptienne de gènes du désert au site Sci-Dev le 23 février.

Media Query: