Le Guangdong inscrit le bonheur dans son plan quinquennal

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Le Guangdong inscrit le bonheur dans son plan quinquennal

Des danseurs à Shangai pour les célébrations du Nouvel An chinois février 2011 entrée dans l’année du lièvre © AFP PHOTO / Philippe Lopez

La province chinoise du Guangdong a inscrit le bonheur au rang des objectifs fixés par son douzième plan quinquennal, qui court de 2011 à 2015, grâce à l’augmentation de la demande, l’innovation, le développement de la force de travail, la coordination locale, un développement vert et une répartition harmonieuse. À la fin des années 1970, le PIB par habitant était de 290 dollars, il est aujourd’hui de 3000 dollars aujourd’hui. Désormais, de plus en plus de Chinois se rendent compte qu’une fois passé un certain seuil de consommation, leur bonheur n’augmente plus. « D’autant plus que la poursuite de la croissance nuit désormais aux facteurs qui créent le bonheur. Par exemple, de nombreuses régions de Chine ont accueilli les industries polluantes pour la croissance qu’elles apportaient, ce qui a entraîné la pollution de l’air et de l’eau, plus de maladies et un déclin du bien être quotidien. Quel est le sens d’une telle croissance économique ? », s’interroge un article « Comment rendre la Chine heureuse? » du site China Dialogue daté du 21 février qui appelle à une meilleure prise en compte du bonheur en Chine avec notamment le recour à l’indice de bonheur national ou BNB (Bonheur National Brut).

En savoir plus sur le BNB avec l’exemple du Bhoutan

Découvrir un autre indicateur du bonheur le Happy Planet Index

Media Query: