Le travail des enfants diminue au Népal

Publié le : Last updated:

Moins d’enfants travailleurs au Népal

Une enfant népaaise marche au milieu de piments © AFP PHOTO/Rob ELLIOTT

En une dizaine d’années, le nombre d’enfants contraints de travailler à diminué d’un million au Népal. A l’heure actuelle, « d’après l’Organisation internationale du travail (OIT), près de 24 pour cent des filles népalaises (911 000) exécutent des corvées qui les qualifient de « travailleurs », contre 17,5 pour cent des garçons népalais (688 000) », rapporte l’IRIN du 28 janvier. L’inégalité entre les garçons et les filles se traduit aussi par le fait que les premiers sont traditionnellement favorisés dans l’accès à l’éducation et que ces dernières effectuent des tâches plus risquées. Toutefois, le « kamlari », une coutume consistant à envoyer une jeune fille servir comme domestique pour rembourser des dettes décline. La diminution du travail des enfants au Népal s’explique aussi par la fin du conflit en 2006 qui a permis à de nombreux enfants ruraux envoyés en ville pour se réfugier de retourner chez eux à la campagne. En ville, ces enfants devaient travailler pour assure leur subsistance.

Media Query: