Réforme du marché pétrolier en Equateur : sept compagnies claquent la porte

Publié le : Last updated:

rafael correa équateur pablo correa pétrole compagnies pétrolières

« Les compagnies qui n’acceptent pas les nouvelles conditions, nous leurs disons au revoir et bonne chance », a répété le Président Rafael Correa depuis son arrivée au pouvoir © AFP PHOTO / Luis Robayo

Sept compagnies pétrolières ont décidé de quitter l’Equateur pour protester contre la nouvelle législation mise en place par le gouvernement. Adoptée en juillet, la nouvelle loi prévoit que l’intégralité de la production pétrolière appartiendra dorénavant à l’Etat et que les compagnies pétrolières percevront un tarif forfaitaire fixe pour chaque baril de pétrole produit. Sur les seize compagnies opérant dans le pays, sept ont donc refusé de renégocier le contrat qui les liait à l’Etat écuadorien. La réforme du marché du pétrole était une des priorités du président Rafael Correa. Depuis son arrivée au pouvoir en 2007, il a changé cinq fois de ministre pour y parvenir, rapporte l’IPS, et n’a cessé de répéter que « les compagnies qui n’accepteraient pas les nouvelles conditions, nous leur disons au revoir et bonne chance ».

Media Query: