Le trafic de charbon de bois en plein essor en Somalie

Publié le : Last updated:

Essor du trafic de charbon de bois en Somalie

Un camion de charbon de bois à mogadiscio, la capitale somalienne en 2001 © AFP Photo

Bien qu’interdit par le gouvernement somalien, le commerce du charbon de bois connaît un essor sans précédent dans le pays. « Le commerce du charbon de bois dans la ville portuaire de Kismayo est en augmentation constante, il a atteint des niveaux jamais vus auparavant. Désormais, les trafiquants utilisent des tronçonneuses et des équipements sophistiqués », déclare une source anonyme issue de la société civile dans l’IRIN le 19 janvier. Cette activité se développe dans des régions contrôlées par les insurgés islamistes dans le sud du pays. Elle serait la première source de revenus de ces mouvements armés. Elle entraine aussi la destruction des dernières forêts du pays qui jouent un rôle vital dans la préservation des sols et des ressources en eau. Un sac de charbon de bois coûte 5 dollars en Somalie, ils sont revendus 3 fois plus chers en Arabie Saoudite et dans les pays du golfe.

Media Query: