Création d’une réserve d’obscurité en Slovaquie

Publié le : Last updated:

La polution lumineuse du Pic du Midi, par la ville de Toulouse. Outre les visites de jour, le site du Pic du Midi offre depuis 2006 la possibilité de passer la nuit sur place pour profiter d’une vue imprenable sur le cosmos et s’initier à l’astronomie. © AFP PHOTO / REMY GABALDA

Au cœur du parc national de Poloniny, les autorités slovaques ont crée début décembre une réserve d’obscurité de 30 000 hectares. « Cette initiative vise non seulement à préserver la nuit naturelle dans un environnement déjà protégé (de nombreuses forêts du parc sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO) mais aussi à sensibiliser le grand public sur la pollution lumineuse et ses conséquences sur les organismes vivants », lit-on dans les bulletins électroniques du 13 janvier. Le choix de cette région s’explique par son ancrage entre plusieurs montages qui la protègent des sources lumineuses artificielles alentours et par sa faible densité de peuplement avec moins de 9 habitants par kilomètre carré. Il est possible de voir à l’œil nu près de 2000 étoiles, l’astronomie justifie aussi la mesure de protection. Il existe dans le monde une vingtaine de réserves d’obscurité

Media Query: