Quand l’Espagne aide la France grâce à ses énergies renouvelables

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

renouvelables ; éolien ; solaire ; espagne ; électricité ; fourniture ; importations ; exportations ; gossement ; grève ; france ; coupure ; alimentation ; essence ; énergie

Photo récente diffusée par le constructeur Abengoa d’un des 624 miroirs du plus grand complexe de centrale thermosolaire d’Europe situé près de Séville © AFP PHOTO / ABENGOA

Suite aux grèves du mois d’octobre, la France a été obligée d’importer de l’électricité en provenance d’Espagne, une première rendue possible grâce à l’augmentation de la contribution des énergies renouvelables de l’autre côté des Pyrénées. Les conditions météorologiques de l’année 2010 (vents importants et fortes pluies notamment) ont en effet permis aux renouvelables de couvrir 35 % de la demande espagnole en électricité, rapporte le Guardian du 28 décembre. « Il y a cinq ans, personne n’aurait pensé que la part des énergies renouvelables pourrait augmenter si vite. Elles ont un potentiel illimité », se réjouit Javier Garcia Breva, directeur du programme d’énergie solaire. À l’inverse, « la France n’a pas augmenté sa production d’électricité et sa capacité à l’exporter a donc diminué », analyse Luis Atenzia, du réseau électrique espagnol.

En Espagne, l’énergie éolienne a connu une croissance de 18,5 % en 2010 et fournit 16 % de la demande totale en électricité. Elle devrait dépasser le nucléaire d’ici trois ans. L’énergie solaire ne compte pour l’instant que pour 3 % mais sa part devrait augmenter dans les années à venir avec la mise en marche de la plus grande centrale thermosolaire d’Europe près de Séville.

Media Query: