Subventions à la pêche : le PNUE se prononce pour leur interdiction à l’OMC

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

omc ; pêche ; subventions ; pnue ; europe ; commerce international

Des « marins-surimistes » du chalutier-industriel français « Joseph Roty II » travaillent, courant janvier 2004 en mer d’Ecosse. Les marins du « Joseph Roty II », le plus grand chalutier-industriel français, pêchent le merlan transformé ensuite en surimi dans l’usine installée sous le pont du bateau © AFP PHOTO MARCEL MOCHET

Un récent rapport du Programme des Nations Unies pour l’environnement insiste sur l’urgence de parvenir à un accord international dans le cadre de l’OMC afin de mettre un terme aux subventions accordées par les Etats au secteur de la pêche. « Le temps passe et les océans ne peuvent plus attendre », prévient le PNUE sur son site. Intitulée « Subventions à la pêche, développement durable et OMC », cette nouvelle publication dresse un bilan négatif des subventions accordées par les gouvernements à la pêche. Ces subventions favoriseraient la surexploitation des ressources halieutiques. À l’heure actuelle, 80 % des stocks mondiaux de poisson sont soit pleinement exploités, soit surexploités, et les pertes qui en résultent sont estimées à 50 milliards de dollars par an. Le PNUE propose au Groupe de négociation de l’Organisation mondiale du commerce en charge de cette question plusieurs pistes afin d’assurer la viabilité et la durabilité des océans. « Ces subventions sont dommageables et contraires à toute la philosophie d’une économie verte », estime Steven Stone, responsable du département économie et commerce au PNUE.

Media Query: