Première destruction d’OGM autorisée aux Etats-Unis

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Le conseiller général de la Marne et président du conseil d’administration de la coopérative sucrière Cristal-Union, Daniel Collard, pose dans un champ de betteraves, le 28 septembre 2006 devant des réservoirs d’éthanol issu de la sucrerie-distillerie de Arcis-sur-Aube, destiné à la conception d’un carburant, le E85 © AFP PHOTO FRANCOIS NASCIMBENI

Un tribunal américain a ordonné la destruction de plus de 103 hectares de champs de betteraves sucrières OGM en Arizona et dans l’Oregon. C’est la première fois qu’un juge américain ordonne la destruction de cultures transgéniques. Se prononçant suite à une plainte introduite par plusieurs ONG, dont Earthjustice et le Centre pour la sécurité alimentaire, le juge a considéré que le Département de l’agriculture (USDA) n’avait pas effectué l’étude d’impact environnementale obligatoire avant d’autoriser la plantation des semences, rapporte le site ENS. « Cette décision est une victoire déterminante pour les agriculteurs et pour l’environnement, s’est félicité l’avocat du Centre pour la sécurité alimentaire George Kimbrell. L’intérêt du public l’a emporté sur les efforts répétés de l’industrie des biotechnologies ». Aux Etats-Unis, près de la moitié de la production nationale de sucre provient de betteraves OGM.

Media Query: