Bois illégal: L’ignorance des consommateurs

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

déforestation coupe bois illégal

En Indonésie, les coupes de bois illégaux sont légion. Copyright AFP Photo

50% des consommateurs britanniques ne savent pas qu’ils peuvent contribuer à la déforestation et au réchauffement climatique en achetant des meubles et du papier, rapporte le Guardian. Selon une enquête du WWF réalisée au Royaume-Uni, ils ignorent que le bois utilisé pour la fabrication de nombreux produits -chaises, lits, plancher, papier- peut provenir d’exploitations forestières illégales et menacer la faune et la flore de nombreux pays en voie de développement. Pourtant les Britanniques achètent chaque année 700 millions de livres (environ 812 000 000 euros) de produits fabriqués à partir de bois d’origine illégale. Le Royaume-Uni est ainsi le 4ème importateur de bois illégal derrière la Chine, les Etats-Unis et le Japon. WWF estime qu’en 2007, 3,2 millions de mètres cubes de bois illégal sont entrés en Grande-Bretagne. Ce qui représenterait un peu moins de 10% du total 39,5 millions de mètres cubes importés dans le pays l’année dernière. En Europe, c’est un cinquième du bois importé qui provient de sources illégales ou non durables. Parce que le marché du bois est induit par la demande, « une prise de conscience des consommateurs est essentielle, commente Julia Young, responsable du réseau forêts et commerce au WWF Royaume-Uni. Malheureusement, seulement 28% des consommateurs britanniques ont entendu parler de l’écolabel FSC (Forest Stewardship Council) leur assurant des produits fabriqués à base de bois provenant de forêts gérées durablement. C’est pourtant la seule façon d’avoir la certitude que les espèces qui vivent dans ces forêts et les communautés qui en dépendent sont respectées.« 

Media Query: