Du cyanure pour décourager les braconniers et préserver les rhinocéros

Publié le : Last updated:

rhinocéros ; braconnage ; cyanure ; réserve privée ; afrique du sud

Rhinocéros dans la réserve privée Rhino and Lion Nature Reserve. AFRIQUE DU SUD. JUILLET 2010 © AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN

En Afrique du Sud, Ed Hern, le propriétaire de la réserve privée Rhino and Lion Nature Reserve, a décidé d’injecter du cyanure dans la corne de ses rhinocéros. Il espère ainsi décourager les braconniers qui tuent les rhinocéros pour revendre ensuite leur corne à prix d’or sur les marchés asiatiques, où elle est utilisée pour la médecine traditionnelle. « Si quelqu’un en Chine en mange et tombe gravement malade, plus personne n’en achètera », résume-t-il. Cette solution pose néanmoins deux problèmes, rapporte le magazine Scientific American. Le premier est d’ordre éthique : pour Cathy Dean, directrice de l’ONG Save the Rhino, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une « tentative de meurtre » ; le second est plus pragmatique : les cornes de rhinocéros ne sont pas uniquement utilisées pour la médecine traditionnelle. Au Yémen par exemple, elles servent de fourreau pour les poignards lors des cérémonies et sont un symbole de fierté pour les hommes yéménites.

Media Query: