Des cafards pour traiter les staphylocoques dorés

Publié le : Last updated:

cafards insectes cerveaux composés antimicrobiens staphylocoques dorés

Les cafards, insectes mal-aimés pourraient traiter les staphylocoques dorés. Licence Creative Commons/Adrian Pingstone 2003

Les cafards seraient une nouvelle source d’antibiotiques, rapporte le site BBC News. Ces petits insectes mal-aimés recèlent en effet, dans leur cerveau, des produits chimiques comprenant des composés antimicrobiens assez puissants pour traiter certaines infections bactériennes graves comme le Staphylococcus Aureus Résistant à la Méticilline (SARM), plus communément appelé staphylocoque doré multirésistant. « Les cafards peuvent vivre dans des lieux sales et insalubres. Ils possèdent des sortes de défenses naturelles contre les micro-organismes, explique le scientifique Simon Lee, directeur d’études à l’Université de Nottingham. Ces substances parviennent à éradiquer 90% des SARM et des Escherichia coli. Des résultats aussi bons avec une dose aussi faible est très prometteur. », a-t-il ajouté. Ces composés devront être étudiés durant plusieurs années et subir de une batterie de tests avant d’être intégrés à la composition d’un antibiotique et lancés sur le marché.

Media Query: