L’exposition prénatale aux pesticides favoriserait les troubles de l’attention

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Pesticides Santé Etats-Unis Californie

ETATS-UNIS, Bakersfield.26/06/07. David McNew/Getty Images/AFP

Les enfants exposés aux pesticides organophosphorés au stade prénatal ont une plus grande probabilité d’avoir des troubles de l’attention, d’après une étude de l’université de Californie à Berkeley. Le professeur Brenda Eskenazi et son équipe ont suivi 300 enfants, deux fois pendant la grossesse et à plusieurs reprises après la naissance. Ceux-ci étaient tous mexicains-américains originaires de communautés agricoles et étaient donc davantage exposés au pesticides que le reste de la population. Les organophosphorés affectent les neurotransmetteurs, notamment l’acétylcholine, qui joue un rôle important pour l’attention et la mémoire à court terme. Les chercheurs ont mis l’accent sur le risque sanitaire lié aux pesticides étudiés dans la mesure où ceux-ci sont largement utilisés. « Ces composés étant conçus pour s’attaquer aux systèmes nerveux des organismes, il y a de quoi prendre des précautions« , a déclaré Amy Marks, l’une des auteurs de l’étude.

Media Query: