Opposition des Aborigènes à un projet de mine d’uranium

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Uranium Aborigènes Australie Mine

AUSTRALIE, Sydney: Des aborigènes protestant contre l’ouverture d’une mine d’uranium à Jabiluka, Territoires du Nord, lors de la journée d’action nationale contre l’uranium, le 22 Août 1997. WILLIAM WEST/ AFP PHOTO.

Plusieurs communautés aborigènes d’Australie protestent actuellement contre une mine d’uranium qui devrait ouvrir l’an prochain, rapporte le Guardian. L’exploitation d’uranium dans une région d’Australie Occidentale habitée par la communauté aborigène Wongatha suscite l’opposition de cette tribu au projet. Kade Muir, anthropologue originaire de cette communauté a déclaré que celle-ci ne voulait pas « donner un environnement toxique en héritage aux générations futures« . L’Australie possède 23% des réserves mondiales d’uranium mais ne dispose que de 3 mines. Un rapport parlementaire de 1997 avait rapporté que les activités de drainage d’une mine dans les territoires du Nord avaient détruit toute vie animale et végétale sur 10 km de la rivière voisine. Sally Talbot, secrétaire d’Etat à l’environnement, a ainsi estimé que le projet présentait « une terrible menace pour l’environnement de l’Australie Occidentale ».

Media Query: