Les algues vertes menacent le tourisme autour du lac Atitlán

Publié le : Last updated:

Les algues vertes menacent le tourisme autour du lac Atitlán

Des Guatemalteques devant le lac Atitlan © AFP

Près de 60% des réservations touristiques dans la région autour du lac Atitlán au Guatemala ont été annulées en raison de la présence d’algues vertes. Ce lac de 125 km2 attire un cinquième des touristes du pays, rapporte le site Tierramérica du 19 juillet. Selon des images satellites de la NASA de 2009, 38% de la surface du lac est recouverte par des algues vertes. En l’absence d’usine de retraitement des eaux usées et des déchets, l’introduction de trop grandes quantités d’azote et de phosphates issus de l’agriculture a favorisé le développement des algues vertes De surcroît, les deux espèces locales de jonc poussant sur les rives du lac, qui naturellement oxygènent l’eau, ont pratiquement disparues en raison de leur exploitation par les artisans pour produire des souvenirs destinés aux touristes. Le gouvernement a pris des mesures pour enrayer le problème, mais leurs effets semblent limités. « Ils disent avoir planté des joncs et installé des sortes d’aérateurs, mais qui sait si cela fonctionne ? », s’interroge José de la Cruz qui préside l’association locale des maires, « Le gouvernement a consacré de l’argent à des campagnes de communication et de promotion, mais l’aide pour résoudre le problème de la pollution du lac n’est pas arrivée ».

Media Query: